TEDX Le meilleur marketing culinaire est celui qui n’existe pas

En temps de crise, tout est remis en question. L’intérêt d’une discipline telle que le marketing culinaire peut paraitre tout de suite moins central alors que certains restaurateurs se demandent comment ils vont survivre financièrement, ou que certains producteurs comment ils vont réussir à répondre à la demande. D’autant plus que la réflexion porte avant tout sur le « monde d’après », sur la construction de systèmes alimentaires territorialisés – et c’est tant mieux !

Et pourtant, le meilleur marketing culinaire est celui qui n’existe pas, chacun devant se ré-approprier son histoire et son territoire pour développer son identité culinaire propre.

Il faudrait donc se ré-approprier les « bonnes recettes » de la discipline pour les mettre au service d’une meilleur cuisine (bonne pour soi, bonne pour la société et bonne pour l’environnement). Plutôt que de refuser de valoriser ce qui doit l’être sous couvert de refus absolu des mécanisme de notre (feu?) société de consommation. C’est en tout cas ce que je défends dans ma pratique quotidienne.

Voici une vidéo de mon intervention dans le TEDXAgroparisTech en janvier 2020. Le message est là ! Qu’en pensez-vous ?